L'oreille est l'instrument le plus précieux du musicien, c'est aussi un organe très fragile. Exposée à de fortes intensités sonores pendant de longues périodes, l'oreille du musicien est susceptible de se détériorer de façon précoce. 

Elle s'installe la plupart du temps de manière lente et progressive, à mesure que les cellules ciliées se dégradent. C'est pourquoi l'on peut parfois n'en prendre conscience que tardivement. Elle peut être due au vieillissement normal de l'oreille à partir de 50-60 ans, c'est ce que l'on appelle la presbyacousie. Mais elle peut aussi être due à l'exposition répétée à des sons de fortes intensités. On considère qu'il y a un risque pour l'oreille interne à partir de niveau sonore de 85 dB, et il faut alors respecter certaines durées d'écoute. 

Chez le musicien, comme dans le cas de surdité liée au bruit, la perte auditive prend souvent l'allure d'une encoche qui peut apparaître à partir de 3000 Hz - 4000 Hz. C'est à dire que dans la zone des 3000 - 4000 Hz, l'oreille aura perdu de l'acuité auditive.

audiogramme droit encoche4000 

Audiogramme montrant une perte d'audition à 3000 Hz.

Cette perte auditive est définitive, elle diminue la compréhension de la parole et elle peut devenir un handicap pour la pratique musicale du musicien. Le seul recours est alors la prothèse auditive. Une baisse d'audition peut aussi apparaître soudainement en cas d'exposition à des intensités sonores très élevées (supérieures à 110 dB).

Le meilleur moyen de prévenir la perte auditive chez les musicien reste la protection auditive.

Un acouphène est un son, grave ou aigu, de type bourdonnement ou sifflement, perçu par l'oreille sans qu'il y ait de stimulation acoustique. Une des causes d'apparition des acouphènes est l'exposition à des sons de fortes intensités. Il peut être temporaire ou permanent, et subjectif, c'est à dire entendu uniquement par le patient, ou objectif, c'est à dire que le soignant est capable de l'entendre à l'aide d'un stéthoscope par exemple. L'acouphène objectif peut souvent être guéri mais il est assez rare.

Dans la plupart des cas, l'acouphène est subjectif et trouve son origine dans un dysfonctionnement neuronal. Il peut ainsi être lié à une perte auditive résultant d'une disparition des cellules cilliées. L'acouphène permanent est difficile à soigner et les thérapies reposent beaucoup sur les techniques de relaxation. L'acouphène temporaire disparaît au bout de quelques heures mais il faut le considérer comme un signe précurseur d'une fatigue auditive. Pensez alors notamment à la protection auditive.

C'est un abaissement anormal des niveaux d'inconfort. Ainsi, tous les sons même les sons les plus faibles dans les cas les plus sévères sont perçus comme douloureux, trop fort. Elle serait liée à un dysfonctionnement du système nerveux central. L'hyperacousie est très handicapante, elle amène alors le patient à un certain isolement pour se protéger du bruit. Elle peut apparaître brusquement, suite à un traumatisme auditif, notamment une exposition à des sons de très forte intensité.

Les thérapies reposent sur la réadaptation progressive au monde sonore.

Image d'un homme avec 3 mégaphone autour de la tête

C'est le fait de percevoir un même son sous forme de hauteurs différentes entre les deux oreilles. Par exemple, un la serait perçu à 440 Hz dans l'oreille gauche et perçu à 480 Hz dans l'oreille droite. Ce trouble de l'audition peut résulter d'une perte auditive et il est particulièrement handicapant pour le musicien.