L'oreille est l'instrument le plus précieux du musicien, c'est aussi un organe très fragile. Exposée à de fortes intensités sonores pendant de longues périodes, l'oreille du musicien est susceptible de se détériorer de façon précoce. 

Elle s'installe la plupart du temps de manière lente et progressive, à mesure que les cellules ciliées se dégradent. C'est pourquoi l'on peut parfois n'en prendre conscience que tardivement. Elle peut être due au vieillissement normal de l'oreille à partir de 50-60 ans, c'est ce que l'on appelle la presbyacousie. Mais elle peut aussi être due à l'exposition répétée à des sons de fortes intensités. On considère qu'il y a un risque pour l'oreille interne à partir de niveau sonore de 85 dB, et il faut alors respecter certaines durées d'écoute. 

Chez le musicien, comme dans le cas de surdité liée au bruit, la perte auditive prend souvent l'allure d'une encoche qui peut apparaître à partir de 3000 Hz - 4000 Hz. C'est à dire que dans la zone des 3000 - 4000 Hz, l'oreille aura perdu de l'acuité auditive.

audiogramme droit encoche4000 

Audiogramme montrant une perte d'audition à 3000 Hz.

Cette perte auditive est définitive, elle diminue la compréhension de la parole et elle peut devenir un handicap pour la pratique musicale du musicien. Le seul recours est alors la prothèse auditive. Une baisse d'audition peut aussi apparaître soudainement en cas d'exposition à des intensités sonores très élevées (supérieures à 110 dB).

Le meilleur moyen de prévenir la perte auditive chez les musicien reste la protection auditive.