A part lors de quelques évènements rares (éruptions volcaniques, tsunami, tremblements de terre), la nature n'expose pas l'oreille à des sons de fortes intensités. Notre oreille n'a donc pas eu à développer de système de protection contre les sons forts. Les oreilles n'ont pas de paupières! Ceci explique pourquoi notre système auditif est vulnérable vis à vis des sons à fortes intensités qui sont générés aujourd'hui dans l'industrie, les loisirs ou avec les musiques amplifiées.

 La capacité de notre oreille à écouter des sons de fortes intensités sans danger dépend de la durée de ces sons. Ainsi, l'Organisation Mondiale de la Santé définit des temps d'expositions sécuritaires en function de l'intensité sonore:

Durées limites d'exposition quotidiennes au bruit (à 1 mètre de la source)
Niveau sonore en dB(A)    Durée d'exposition maximale
85 8 h
88 4 h
91 2 h
94 1 h
97 30 min
100 15 min
103 7.5 min

On peut remarquer que la durée d'exposition permise diminue de moitié à chaque fois que le niveau augmente de 3 dB. Ceci est dû à la non-linéarité de l'échelle des dB. Au delà de 130 dB, on considère que les atteintes à l'oreille sont systématiquement dangereuses, même pour des expositions très courtes.