Les cellules ciliées

Les cellules ciliées sont les véritables récepteurs sensoriels de l'oreille interne. Ces cellules sont munies de petits cils à leurs surfaces. Les sons perçus par l'oreille externe puis l'oreille moyenne vont mettre en mouvement ces petits cils. Ceux-ci vont alors déclencher une suite de réactions qui vont transformer ce signal mécanique en signal électrique. Le signal électrique va alors cheminer vers le cerveau par le nerf auditif.

Lorsque les cils sont endommagés ou détruits, par une exposition à des sons forts par exemple, la transformation du signal ne peut plus se faire et le son n'est plus entendu. Malheureusement, ces cellules ciliées ne se remplacent pas. Leur dégradation est donc définitive et la perte d'audition qu'elle engendre également.

Nous disposons à la naissance d'environ 15000 cellules ciliées qui correspondent à notre capital auditif. Différents facteurs peuvent endommager ces cellules : le bruit, le vieillissement, certains médicaments, certains produits chimiques, des facteurs génétiques.